Dans toute la France

Taxis conventionnés Paris

Réservez votre taxi conventionné à Paris au 0184605705 (prix d’un appel) ou sur notre site vgo-taxis.fr 

Pour les personnes à mobilité réduite (PMR) ou les patients qui ont besoin de soins médicaux urgents, les conditions de transport sont délicates. C’est donc pour servir cette cause que les taxis conventionnés ont été institués. Comment réserver un taxi conventionné en cas de besoin ? Quelles sont les conditions pour y accéder ? C’est ce que propose d’élucider, dans les détails, cet article. 

Qui peut solliciter un taxi conventionné ?

Pour justifier d'un trajet médical, il faut montrer patte blanche à la CPAM et à votre chauffeur de Taxi conventionné. Seules certains patients, présentant des pathologies précises peuvent y avoir droit. 

Il s’agit de personnes :

  • malades, sur le point d’être admises en hospitalisation ou d’en sortir ; 
  • malades contraintes à une longue durée de traitement (radiothérapie, dialyse, chimiothérapie, etc.) ;
  • à mobilité réduite (PMR) ;
  • enceintes de plus de 6 mois (ou ayant accouché depuis moins de 12 jours) ;
  • victimes d’accident de travail ;
  • qui doivent faire un contrôle sur recommandation ou convocation d’un médecin d’État ou de la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie).

Comment réserver un taxi conventionné à Paris ?

Cela peut se faire aussi en quelques clics. Il est possible d’obtenir en moins de 12 h, un devis sans aucun engagement. Pour ce faire, il faut remplir un formulaire sur le site. 

Il est cependant indispensable pour le transport, d’avoir sur soi sa carte d’assurance-maladie (carte vitale).

Pourquoi solliciter un taxi conventionné ?

  • Chaque conducteur est formé aux techniques de secourisme et habilité à donner les premiers soins afin d’assurer le transfert des patients dans des conditions sécurisées. 
  • Dans un rayon de 150 km, ils sont disponibles et peuvent intervenir rapidement.
  • Le taxi conventionné offre l’avantage, de transporter le malade depuis son lieu de résidence jusqu’au lieu de soin et vice-versa. 
  • Pour ceux qui ont besoin d’être transporté régulièrement sur une période plus ou moins longue, ça s’avère pratique. 

Comment savoir si un chauffeur est véritablement conventionné CPAM ?

Il est important de s’assurer, que le véhicule qu’on sollicite est conventionné CPAM. Pourquoi ? D’abord pour sa propre sécurité, et ensuite, pour pouvoir se faire rembourser. Comment procéder ? C’est en effet lors de la réservation, qu’il faut se renseigner auprès du chauffeur. Quand vient le moment de la course, il faut vérifier que le véhicule porte une vignette ronde à fond blanc, avec des écritures en bleu. On y peut lire : « Taxi conventionné – Organismes d’assurance-maladie ».

Les conditions de prise en charge

Lorsque l’on a une prise en charge à 100 %, il n’est plus besoin d’avancer de l’argent au départ de la course. La présentation de la carte vitale suffit. Le transport est directement réglé par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM), quels que soient, la distance et le montant de la course.

Pour se faire rembourser

La CPAM vous rembourse sur présentation des justificatifs suivants :

  • la prescription médicale et le bon de transport émis par le médecin ;
  • la carte vitale (valide) ;
  • la facture émise par le chauffeur du taxi.

Les remboursements sont faits à 65 % voire 100 %. Le reste (éventuel) est pris en charge par sa mutuelle.

Pour conclure

Le véhicule sanitaire léger (VSL) et le taxi conventionné servent au transfert de patients capables de supporter la position assise. Ils sont à distinguer, des ambulances qui elles, sont adaptées aux cas d’extrême urgence et d’accident.